Comment pratiquer le bondage ?

Au départ, le bondage était une pratique ancestrale de la tradition japonaise. C’était un rituel martial axé sur le ligotage. Il consistait à ligoter la victime. Mais peu à peu, cet art des liens s’est imposé dans les mœurs sexuelles. C’est devenu une source de plaisir sadomasochiste et rencontre beaucoup d’engouement. Cependant, le bondage ne s’improvise pas. Il doit respecter des étapes.

Principe du bondage

Faisant partie des nouvelles activités de jeu entre adultes consentants, le bondage est une pratique du BDSM. Vous pouvez aller à ce site web pour en savoir plus. Le principe de base du bondage repose sur une relation entre le dominant et le dominé. En effet, le principe consiste pour le dominant, d’attacher le dominé. Ce ligotage a pour but d’entraver les mouvements du dominé durant tout le long du rapport sexuel jusqu’à l’atteinte de l’orgasme. Le plaisir de chaque acteur réside à divers niveaux. Celui du dominant est dans le fait d’avoir une emprise totale sur le corps de son partenaire. Quant au plaisir du dominé, c’est celui d’abandonner tout son corps sous les tortures érotiques de son partenaire.

Étapes pour réussir le bondage

L’étape primordiale qui doit être respectée est la communication. Les partenaires de ce jeu sexuel doivent communiquer en amont pour manifester librement leur consentement et définir les limites du jeu. Ensuite, pour plus de réceptivité entre les partenaires, prévoyez un scénario avec attribution de rôle pour chaque personnage. Ceci installera davantage une atmosphère de confiance et de sérénité. De plus, les partenaires doivent prendre des précautions. En effet, lorsque le bondage est mal réalisé, il peut devenir très dangereux et laisser des séquelles. Ainsi, vous devez avoir à votre portée de main, une paire de ciseau pour couper les liens en cas d’inconfort. Le principal accessoire utilisé lors du bondage est l’attache. Prévoyez donc des rubans, ficelles ou serflex. Au besoin, d’autres accessoires peuvent être complétés.