Médecine alternative : qu'est-ce que c'est?

On parle beaucoup de la médecine alternative et de ses nombreuses modalités, chacune avec ses avantages. Pourtant, il y a un cruel manque de savoir sur elle. Il y a aussi beaucoup de controverse sur ses effets positifs réels pour les patients. De plus, la confusion entre ce qu'est la médecine alternative et la médecine conventionnelle, est courante. Nous avons rassemblé des informations afin de répondre aux questions et de vous tenir bien informé sur le sujet.

 Qu'est-ce que la médecine alternative

 Les différentes modalités appelées membres de la médecine alternative utilisent des pratiques et des procédures qui ne sont pas alignées sur la médecine conventionnelle (allopathie). De ce côté se trouvent des médecins et des professionnels tels que des psychologues, des physiothérapeutes et des infirmières. Consultez Nature Avenue pour trouver des exemples de produits de la médecine alternative. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit les thérapies alternatives comme un ensemble de pratiques qui accompagnent et intègrent la tradition de chaque pays, par conséquent, il n'y a pas de reconnaissance scientifique. Cependant, la médecine alternative est acceptée comme traitement complémentaire à la médecine traditionnelle. Ainsi, elle peut être utilisée sans problèmes majeurs. La base philosophique de la médecine alternative est l'affirmation selon laquelle l'objectif du traitement est le patient, avec une vision holistique, et non le symptôme de sa maladie. Ainsi, dans sa pratique, il laisse de côté l'utilisation de médicaments contrôlés, d'antibiotiques ou de médicaments en général.

 Types de médecine alternative

 Les adeptes des thérapies alternatives, non seulement leurs théoriciens, mais aussi les organisateurs, ont catalogué leurs principes d'action, ainsi que les formes d'accès. De cette façon, elles ont été subdivisées en trois groupes. Premièrement, celles qui couvrent l’utilisation interne de substances d’origine végétale, animale ou minérale. Ceux-ci peuvent être concentrés (par exemple la phytothérapie), dilués (homéopathie) ou adopter des moyens physiques (acupuncture). Ensuite, les thérapies qui font usage externe de substances d’origine végétale, animale ou minéral. Enfin, les thérapies qui n’utilisent aucune substance. Certes, les thérapies alternatives peuvent apporter plusieurs avantages aux patients, non seulement pour l’esprit, mais aussi pour le corps humain.  Cependant, ils peuvent nuire à la santé.  Par conséquent, l’idéal est que le patient prenne d’abord rendez-vous avec son médecin de confiance.